< RETOUR AUX ACTUALITÉS

L'Amazonie en quelques chiffres...

Pourquoi les incendies en Amazonie sont-ils si graves ?

La forêt Amazonienne possède un biotope complexe et l'environnement le plus riche de la planète.
La perte de cette magnifique et unique biodiversité serait une catastrophe irréparable... Alors même que de nouvelles espèces y sont encore découvertes chaque année !


Près de 400 espèces de mammifères, 400 espèces d'amphibiens, 500 espèces de reptiles, 1300 espèces d'oiseaux, 3000 espèces de poissons, 30000 espèces de plantes et près de 2,5 millions d'espèces d'insectes sont aujourd'hui menacées par ces feux !

📉 En 50 ans, 800 000 km² de forêt ont été perdus. Soit l'équivalent de la France, de la Belgique, du Luxembourg, de la Suisse et de la moitié de l'Allemagne cumulés.
📉 Chaque année, près de 10 000 km² sont rasés, l'équivalent de l'Île de France.

🔴 La déforestation et le défrichement par le feu (défrichement par brûlis) sont des catastrophes pour l'écosystème. En témoigne ces feux désormais hors de contrôle. Les aires forestières rasées sont transformées en zones d'élevages et de cultures, notamment pour les plantations de soja.

🌳 À l'heure où les activités humaines émettent toujours plus de CO2, il est indispensable de préserver et de restaurer tout ce qui permettrait d'absorber ce gaz.

⚠ D'autres catastrophes écologiques se déroulent au même moment :
- en Sibérie : zone de déforestation BEAUCOUP PLUS IMPORTANTE : près de 10 millions d'hectares sont partis en fumée depuis le début d'année.
- en Afrique Subsaharienne : où les feux sont également utilisés pour défricher du terrain,
- en Indonésie : les aires forestières sont toujours plus réduites par les feux nécessaires pour l'implantation des cultures de palmiers à huile...

La protection des forêts, de la nature et de ses habitants est plus que jamais nécessaire !

#ActfortheAmazon #Actfortheplanet #fire #nature #endangered #G7 #Amazon #Prayforamazonia #Siberie #Afrique #Indonésie #Huiledepalme

__

Sources : Déforestation : Brazilian National Institute of Space Research (INPE) / Philippe Rekacewicz, octobre 2010 / Faune Amazonienne : Da Silva et al. 2005. The Fate of the Amazonian Areas of Endemism. Conservation Biology, 19 (3), 689-694

gorille gorille gorille gorille gorille gorille gorille gorille

Vous aussi réagissez sur Facebook !

Publié le 24 août 2019.

< RETOUR AUX ACTUALITÉS