CONSERVATION | ASSOCIATION TONGA TERRE D'ACCUEIL

Association Tonga
Terre d'Accueil

L'association recueille les animaux sauvages saisis par les autorités pour absence d'autorisation de détention, mauvaises conditions de détention ou mauvais traitements. Ils proviennent de cirques, de laboratoires ou de particuliers.

La possession d'un animal sauvage étant interdite par la loi, les autorités se trouvent confrontées aux placements d'animaux sauvages détenus illégalement par des particuliers. Dans les structures de Tonga Terre d'Accueil, nous sociabilisons des singes ou des fauves en vue de leur placement dans des parcs zoologiques.

Les locaux de l'association sont situés à proximité de l'Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine ne sont pas ouverts au public.

CRÉATION DE L'ASSOCIATION

Le 9 juin 2007, l’hippopotame Tonga est saisi par les autorités. Appartenant depuis 7 ans à un cirque itinérant, l’animal n’a jamais été légalisé et ses propriétaires ne bénéficient d’aucun certificat de capacité. L’animal est mal soigné : une dent lui a percé la lèvre supérieure sans qu’il n’ait jamais bénéficié de soins adéquats. L’Espace Zoologique de Saint-Martin-La-Plaine accepte alors de s’occuper de l’animal à titre provisoire, en attendant de lui trouver un lieu d’accueil.

Trois mois plus tard, la Fondation Brigitte Bardot réunit les fonds nécessaires et accomplit les démarches administratives pour que Tonga soit envoyé à Sanwild, réserve d’Afrique du Sud. Depuis, l’animal a retrouvé un autre de ses congénaire, Aldo, et évolue en toute liberté dans l’immense réserve africaine de 6000 hectares, en compagnie d'éléphants, girafes, buffles et bien d'autres espèces encore.

Suite à cette aventure, l’Espace Zoologique de Saint-Martin-La-Plaine a décidé de créer une association pour venir en aide aux animaux exotiques en détresse saisis sur le territoire français. Arborer le nom de l’animal déclencheur de l’évènement est un symbole : l’opération «Tonga» n’était que le début de l’aventure...


SES OBJECTIFS

L'objectif principal est de les sociabiliser en vue de former des groupes ou des couples. Les parcs zoologiques montrent d’avantage d’intérêt pour accueillir un groupe déjà formé plutôt qu'un animal solitaire. Les chances de les replacer seront donc augmentées.

Concernant les animaux que nous ne pourrons jamais replacer : des lions castrés par exemple (qui n'ont pas de crinière), ou généralement de vieux animaux... Le dernier bâtiment, construit en 2013, possède des enclos extérieurs plus vastes (de 150 à 450m²) afin de les conserver ici et de leur offrir de meilleures conditions de vie.


SES BESOINS

Aujourd'hui, l'association a recueilli plus de 300 animaux parmi lesquels : des lions, des tigres, des magots, des macaques crabiers, des ouistitis, des hyènes...

Le placement s'avère difficile pour beaucoup de félins et de magots que peu de parcs zoologiques souhaitent prendre en charge. Il faut donc que des établissements agréés accueillent des primates ou des félins.
Afin de pouvoir assurer le fonctionnement de l'association ainsi que les frais de prise en charge de nouveaux pensionnaires, nous avons besoin de nombreux donateurs !


Plus d'infos sur le site : www.association-tonga.com

CONTACT

Site internet : www.association-tonga.com

Siège Social :
"Tonga Terre d'Accueil"
Espace Zoologique
42800 Saint-Martin-La-Plaine

Courriel : asso.tonga@orange.fr

Téléphone : 04.77.75.22.91