< RETOUR AUX ACTUALITÉS

Le confinement à St Martin la PLaine



Il s’agit d’un printemps comme le parc n’en a jamais connu depuis sa création en 1972 : des allées vides et un silence déstabilisant. Notre structure est au ralenti, où seule l’équipe animalière est encore en fonction pour continuer sa tâche essentielle : s’occuper des animaux. Le reste de l’équipe (boutique, accueil, restauration...) a été placé au chômage dans l’attente de la réouverture. L’attention pour les animaliers est, bien entendu, portée au niveau sanitaire afin d’éviter tout risque de transmission du Covid-19 aux animaux comme entre eux.

Les animaux se portent tous très bien et profitent du soleil printanier avec beaucoup d’enthousiasme ! L’absence totale de visiteurs n’a pas particulièrement modifié leur comportement, mais beaucoup semblent plus attentifs et intéressés par le moindre mouvement et bruit, comme s’ils cherchaient à nouveau des contacts. Les lionceaux sont les premiers concernés : jeunes et par conséquent très actifs, encore imprégnés de leur ancienne vie, se ruent vers les points de vue visiteurs dès qu’une personne leur apparaît. Ils grandissent vite mais demeureront encore des lionceaux quand le parc pourra ré-ouvrir ses portes.

Nous espérons que cette crise se terminera dans les meilleurs délais afin de reprendre une activité, évidemment adaptée à la situation pour ne pas refavoriser une transmission du virus mais une reprise essentielle au fonctionnement du parc et de l’association Tonga Terre d'Accueil, qui est gérée et financée par le parc.

Concernant l’association, nous sommes en cette période particulière sollicités pour prendre en charge des animaux, mais notre refuge affiche presque complet et les éventuels transferts en cours de négociation vers des sanctuaires en France ou à l’étranger sont pour l’instant gelés de par la crise qui touche le monde entier. Il en est de même pour le chantier de construction du cinquième bâtiment de l’association qui se voit entièrement à l’arrêt.

Faites attention à vous et portez vous bien.



Publié le 1er mai 2020.

< RETOUR AUX ACTUALITÉS