Rôle des parcs

Les parcs zoologiques appartiennent traditionnellement au secteur des loisirs, dont ils relèvent dans leur fonctionnement économique et social. Cependant, remis en cause et en quête de nouvelle légitimité, les parcs animaliers ont connu au cours des 30 dernières années une très forte évolution se traduisant par de nouvelles missions qui ont dépassé largement le cadre récréatif et la simple exhibition d’animaux. Ces nouvelles missions les apparentent, dorénavant, davantage aux domaines scientifique et culturel.
Ils répondent ainsi à une problématique beaucoup plus importante : la sauvegarde des espèces et la protection de la nature.

Leur mission s’articule ainsi autour de trois axes : la mission pédagogique, la conservation et la recherche scientifique.


LA MISSION PÉDAGOGIQUE

Il est nécessaire de dépasser le stade de simple curiosité visuelle pour le remplacer par une information sur la biologie des animaux et sur le biotope afin de sensibiliser le public aux grands problèmes de protection et de sauvegarde de l’environnement. Il est indispensable de sensibiliser le public, les enseignants et les scolaires aux problèmes de la biodiversité, des équilibres naturels et de leur fragilité mais également de l’impact désastreux des prélèvements intempestifs, des pollutions, des destructions du milieu et du commerce illégal d’animaux.


LA CONSERVATION

En reproduisant des espèces rares et en voie de disparition, les parcs zoologiques participent à la protection de la nature et la conservation des espèces animales en dehors de leur milieu naturel (conservation ex-situ). Les parcs zoologiques sont réunis en associations nationales et internationales afin de gérer, ensemble, les populations animales maintenues en captivité, de les reproduire efficacement en évitant notamment la consanguinité. Pour le recensement et les échanges d’animaux, différents outils existent notamment les EEP (Plan d’Elevage Européen) et les ESB (StudBook Européen). Les parcs zoologiques participent également à la conservation des populations animales dans leur milieu naturel (conservation in-situ) en soutenant des projets de sauvegarde.


LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Des études sur les espèces animales rares doivent être entreprises pour approfondir la connaissance de ces espèces. Il faut ainsi développer la reproduction des espèces les plus menacées, approfondir les études génétiques, et participer à des études éthologiques (études du comportement) afin d’obtenir un maximum de renseignements sur le comportement et la biologie des animaux dans le but d’améliorer les conditions de la captivité. La phase ultime de ces programmes de conservation est la sauvegarde des populations autochtones et la réintroduction.

programmes EEP

L’implication grandissante des parcs zoologiques dans la conservation des espèces animales menacées d’extinction sous-entend une réorganisation de leurs méthodes d’élevage et des programmes d’élevage à long terme fondé sur une étude démographique et génétique des populations.

LES EEPS (PROGRAMMES D’ELEVAGE EUROPÉEN)

Un EEP est un programme de gestion des individus d’une espèce animale présents dans les zoos européens. Chaque EEP est géré par un coordinateur qui est aidé par un comité. Ce coordinateur a beaucoup de tâches à réaliser, comme collecter des informations sur les individus de l’espèce, réaliser un StudBook, réaliser des analyses démographiques et génétiques et élaborer un programme pour la gestion future de l’espèce. Suite à ces analyses, le coordinateur, en collaboration avec le comité, effectue des recommandations de transferts et de reproductions et initie des études scientifiques. Il y a en tout 172 espèces en EEP (2 invertébrés, 7 reptiles, 37 oiseaux, 126 mammifères). L’Espace Zoologique participe actuellement à 15 EEP.


LES ESBS (STUDBOOKS EUROPÉENS)

Le studbook est un registre recensant tous les individus d’une espèce présents en captivité. Il est maintenu par un studbook keeper, personne en charge de récolter toutes les informations démographiques disponible sur l’espèce. Pour chaque animal recensé, qu’il soit vivant ou mort, doivent figurer le numéro de stuudbook de cet individu, la date et le lieu de naissance et de mort, son sexe, l’identité de ses ancêtres et de la descendance, le nom et l’adresse du détenteur de l’animal et le rapport d’autopsie si l’animal est décédé. L’intérêt principal d’un studbook est la gestion des plans d’élevage. Grâce à la connaissance précise des liens de parenté entre les animaux, il est possible d’éviter les alliances consanguines et de préserver une diversité génétique maximale.

Il y a en tout 165 espèces en ESB (1 invertébré, 2 poissons, 2 amphibiens, 16 reptiles, 65 oiseaux et 79 mammifères).
L’Espace Zoologique participe actuellement à 12 ESB.

Association Tonga
Terre d'Accueil

Cette association a été créée pour aider les primates et les félins abandonnés, saisis par les autorités sur le territoire français.
La possession d'un animal sauvage étant interdite par la loi, les autorités se trouvent confrontées aux placements d'animaux sauvages détenus illégalement par des particuliers. Dans les structures de Tonga Terre d'Accueil, nous sociabilisons des singes ou des fauves en vue de leur placement dans des parcs zoologiques.

CRÉATION DE L'ASSOCIATION

Le 9 juin 2007, l'hippopotame Tonga est saisi par les autorités. Appartenant à un cirque itinérant, l'animal n'a jamais été légalisé et ses propriétaires ne bénéficient d'aucun certificat de capacité. L'animal est mal soigné : une dent lui a percé la lèvre supérieure sans qu'il n'ait jamais bénéficié de soins adéquats.

L'Espace Zoologique accepte alors de s'occuper temporairement de l'animal.

Trois mois plus tard, la Fondation Brigitte Bardot réunit les fonds nécessaires et accomplit les démarches administratives pour que Tonga soit envoyé à Sanwild, une réserve en Afrique du Sud. Il vit aujourd'hui en totale liberté.

Suite à cette aventure, l'Espace Zoologique a décidé de créer une association pour venir en aide aux animaux exotiques en détresse saisis sur le territoire français.


SES OBJECTIFS

A l'heure actuelle, il n'existe aucune structure d'accueil pour les primates et les fauves saisis par les autorités. En conséquence, ces dernières, pour faire appliquer la loi, n'ont d'autre solution que d'euthanasier les animaux trouvés ou saisis. Au cours des dernières années, nous avons construit différents bâtiments pour offrir des espaces adaptés, mais nous sommes très sollicités : notre centre est unique en France.
Les animaux sont saisis pour mauvais traitements, mauvaises conditions de détention ou pour manque de certificat de détention et proviennent de particuliers, de cirques ou de laboratoires.

Le but est de les sociabiliser en leur offrant une famille ainsi que des conditions de vie décentes pour ensuite les placer dans les parcs zoologiques partenaires.


SES BESOINS

Aujourd'hui, l'association a recueilli plus de 200 animaux parmi lesquels : des lions, des tigres, des magots, des macaques crabiers, des ouistitis, des hyènes...

Le placement s'avère difficile pour beaucoup de félins et de magots que peu de parcs zoologiques souhaitent prendre en charge. Il faut donc que des établissements agréés accueillent des primates ou des félins.
Afin de pouvoir assurer le fonctionnement de l'association ainsi que les frais de prise en charge de nouveaux pensionnaires, nous avons besoin de nombreux donateurs !


CONTACT

Site : http://association-tonga.com/

Facebook : https://www.facebook.com/TongaTerreDaccueil.pageofficielle?fref=ts

Siège Social :
"Tonga Terre d'Accueil"
Espace Zoologique
42800 Saint-Martin-La-Plaine

Courriel : asso.tonga@orange.fr

Téléphone : 04.77.75.22.91

Autres associations

L'Espace Zoologique soutien d'autres associations qui participent à la protection d'espèces menacées.
Du matériel et un soutien financier permettent le fonctionnement et le développement de ces structures désormais capitales pour la santé de certaines populations. Ces associations basées en Afrique, ont besoin de matériel et de moyens financiers pour construire des bâtiments, pour acheter médicaments et pour rémunerer le personnel.
Sans ces personnes aux grands coeurs, les primates seraient bien plus mal menés encore ! Soutenons les !


JACK (JEUNES ANIMAUX CONFISQUÉS AU KATANGA)

Cette association a commencé a oeuvrer à Lubumbashi, en République Démocratique du Congo (RDC), en Avril 2006. Dirigé par Franck CHANTEREAU et sa femme Roxane, JACK est un sanctuaire pour les chimpanzés saisis.

Aujourd'hui, on estime que près de la moitié des chimpanzés vivant à l'état sauvage sont en RDC. Bien que ce pays ai ratifié des accords de protection des grands singes il ya plus de 30 ans, presque aucune mesure n'a été prise en RDC du Sud pour les protéger.
L'association a un double objectif : enrayer le commerce illégal des grands singes et donner aux orphelins recueillis un refuge décent, accompagné des soins nécessaires.

Son action est d'autant plus nécéssaire lorsque que l'on connait les menaces qui pèsent sur les chimpanzés :

- La destruction de leur habitat : les humains empiètent sur ​​les habitats naturels des chimpanzés (hausse continue de la population humaine signifie une demande croissante de terres pour vivre et pour l'agriculture) réduisant ainsi les forêts des chimpanzés. En outre, l'exploitation forestière, l'exploitation minière et l'extraction de pétrole représentent des menaces graves pour les singes.
- Le braconnage : les chimpanzés sont chassés pour leur viande (viande de brousse), tandis que les plus jeunes sont vendus pour répondre à la demande du commerce illégal d'animaux exotiques. La capture d'un nourrisson entraine irrémédiablement la mort de la mère et d'autres membres de la troupe qui protègeront le bébé. Cela conduit à une diminution du nombre de chimpanzés à l'état sauvage. En plus de cela, les grands singes sont également tués pour des raisons médicales, ils sont chassés par les villageois qui protègent leurs cultures, et ils peuvent être tués accidentellement dans des pièges destinés à d'autres animaux.
- La maladie : les humains et les chimpanzés sont si semblables que les maladies sont aisément transmissibles entre eux. La fièvre hémorragique à virus Ebola est une de ces maladies connues pour avoir tué des humains et des grands singes.

N'hésitez pas, faites un don et participez au fonctionnement de l'association !

Site Web : http://www.jacksanctuary.org/


THE ASPINALL FOUNDATION

Cette fondation travaille sur trois grands axes :
-Mettre un terme à l'extinction des espèces en voie de disparition dans la nature en réintroduisant des animaux et en développant des activités durables de conservation;
-Apporter des avantages économiques aux communautés locales et aider à gérer les zones sauvages.
-Offrir l'environnement le plus naturel possible aux animaux des parcs animaliers
-Accroître la compréhension du bien-être des animaux par le public et déterminer comment agir pour protéger les animaux dans leur milieu naturel.

Au cours des dernières années seulement, la fondation a relaché plusieurs animaux dans leur milieu naturel : 8 rhinocéros noirs, 9 gibbons, 11 bisons européens et plus de 60 gorilles des plaines de l'Ouest.

Site Web : www.aspinallfoundation.org


FREE THE BEARS

Depuis 1995, Free the Bears a fourni un soutien à un large éventail de projets à travers le monde. Depuis la réhabilitation des oursons orphelins dans l'Extrême-Orient russe jusqu'à l'étude des ours sauvages à lunettes en Equateur.

La fondation s'est concentrée plus intensément sur les ours du soleil et les ours noirs asiatiques de l'Asie du Sud-Est et les ours de Sloth de l'Inde. En créant des partenariats adaptés à chaque pays et à chaque situation, l'association a pu soutenir un large éventail de projets dans nos six pays prioritaires; Cambodge, Inde, Indonésie, Laos, Thaïlande et Vietnam.

Bien que ces pays soient géographiquement proches les uns des autres, les menaces qui pèsent sur les ours varient considérablement et, à ce titre, les réponses englobent différentes stratégies, dont la sensibilisation à l'environnement, les moyens de subsistance durables, la recherche et la protection des populations d'ours sauvages. Le soutien va de l'intervention directe sur le terrain à la fourniture des fonds nécessaires aux organisations locales qui effectuent des travaux de conservation des ours en conformité avec nos objectifs.

Saï, notre mâle Ours malais, nous a été confié par cette fondation. Il fut récupéré in extremis dans un train en direction d'une ferme de bile, où il aurait passer sa vie dans une cage avec un tuyau branché en permanence à sa vésicule biliaire.

Site Web : www.freethebears.org


ATO, CENTRE DE CONSERVATION POUR PRIMATES

L’association ATO a pour objectif de sauvegarder les différentes espèces de primates au Bénin.
Le centre est situé au centre écologique de Manigri, à 5km de Bassila. Cette structure est un havre de paix pour les primates rescapés, confisqués ou orphelins dans lequel ils sont pris en charge et soignés. Le centre fournira aux animaux la possibilité de se comporter le plus naturellement possible au sein des groupes familiaux.

Leur mission :
- Assister les autorités gouvernementales dans l’application des lois nationales et internationales en offrant une structure pour les primates confisqués.
- Permettre une réhabilitation des primates visant à renforcer les populations sauvages, dans une fin de conservation.
-Mobiliser, informer, former, encourager, promouvoir et participer au développement économique pour les populations locales afin de limiter les conflits hommes/animaux.

Site Web : http://beninprimato.org/

Parrainages

Parrainez votre animal préféré !

Amuke
Chimpanzé
Pong
Panda roux
Sabbay
Gibbon à mains blanches
Patapouf
Maki catta
Digit
Gorille
Euro
Gorille
Gincko
Gorille
Tam Tam
Gorille
Hyasmina
Gorille
Jade
Gorille
N'tami
Gorille
Likalé
Gorille
Kishum
Gorille
Skypy
Wallaby
Luna
Tigre de Sibérie
Sky
Varan crocodile
Makalou
Panthère des neiges
Benji
Panthère de Ceylan
Saï
Ours malais
Arawak
Ocelot
Simba
Lion

Vous pouvez parrainer votre animal préféré et contribuer à la protection de nombreux animaux : vos dons sont intégralement reversés à notre association Tonga Terre d'Accueil, reconnue d'utilité publique.
En tant que tel, vos dons sont déductibles à hauteur de 66% des impôts.

• Votre parrainage est valable 1 an.
• Le parrain bénéficiera des avantages/cadeaux liés à la formule choisie. Aucun autre avantage ne pourra s'y ajouter (accès privilégié à l'animal...).
• Vous recevrez un reçu fiscal pour la déduction de 66%.

Téléchargez le formulaire en cliquant ici, et envoyez le nous avec votre don.
Pour toute information complémentaire, contactez : parrainages.saintmartin@gmail.com


LES FORMULES DE PARRAINAGE

  Formule à 30€ Formule à 60€ Formule à 120€ Formule à 300€ Formule à 400€ et plus
Fiche de présentation de l'animal
Certificat de parrainage
Photo
Votre nom sur le site
(ci-dessous)
 
Poster
Porte-clés
1 entrée adulte   
Tee-shirt
2 entrées adulte   
Abonnement annuel   
DVD du parc
Visite guidée (hors saison avec réservation 1 mois à l'avance)

MERCI AUX PARRAINS DE NOUS SOUTENIR

Mlle DORMOY Anaïs - Mme AHYERRE Nadège - Mlle JACQUET Perrine - M. ARNOULD Alain - Mlle GESTIN Maëlle - M. RACTMADOUK Ambroise et Melchior - Mlle ARNOUX Sabine - Mme COLOGNESE Delphine - M. MACK Thierry - M. BORCHE Fréderic - Mme RUSTENHOLZ Nadia - M. RENARDIAS Marian - M. POUVESLE Patrice - Mme ROPPOCA Patricia - Mlle PERROUD Nora - Mme JOLY Régine - M. PECHOUTOU Hadrien - M. MARZIN Romeo - Mme GIMELLE Martine - Mlle PIVERT Lucile - Mme et M. MALACHANE - Mme ROBERT Françoise - Mme VINCENT Mathilde - Mme PETIOT Justine - Mme MEITZ Odile - M. SACILOTTO Axel - Mme SIMON Sylvie - Mme CESSIEQ Geneviève - Mme QUENET Florence - M. JOSA Jean-Marie - Mme BONNET Catherine - M. JOSA Jean-Marie - Mme BONNET Catherine - Mme HERVIN Carole - M. FAURE Loïc - Mlle VILLEGAS Aurélie - Mlle HERIN Elisa - M. POMPORT André - Mme SAUVAGE Celine


> Téléchargez le formulaire

Contact

Une question à nous poser ?

Regardez d'abord la Foire aux Questions (FAQ) !

Contact pour les activités pédagogiques

Pour tout renseignement d'une activité Soigneur d'un Jour, cliquez-ici !
Réservations par mail uniquement : pedagogie.saintmartin@gmail.com

pour les réservation scolaires

Les réservations et demandes de devis se font uniquement par téléphone au : 04 77 75 22 93. Pour établir le devis, communiquez nous le nombre d'élèves et d'accompagnants par tranche d'âge : maternelles de 3 à 5 ans, primaires de 6 à 10 ans, secondaires de 11 à 18 ans, et adultes. Communiquez nous également le nom, adresse et téléphone de votre établissement, et le nom du directeur/directrice.

Courrier et téléphone

Espace Zoologique de Saint-Martin-la-Plaine
42800 Saint-Martin-la-Plaine
Tél. 04 77 75 18 68 - Fax. 04 77 83 60 99

Contact par mail : zoo.st.martin@wanadoo.fr

Mentions légales

INFOS GÉNÉRALES

Vous êtes actuellement connecté sur le site de l'Espace Zoologique de St Martin La Plaine : http://espace-zoologique.com

SARL Espace Zoologique Combe Plotton
42800 Saint-Martin-la-Plaine
Tél. 04 77 75 18 68
Fax. 04 77 83 60 99
Mail. zoo.st.martin@wanadoo.fr
APE: 9104Z
SIRET 52232091000014 TVA intrac FR07522320910

ÉDITION ET CONCEPTION

Site édité et créé par l'Espace Zoologique de Saint-Martin-la-Plaine
Combe Plotton
42800 Saint-Martin-la-Plaine
Tél. 04 77 75 18 68
Fax. 04 77 83 60 99
Mail. zoo.st.martin@wanadoo.fr

Hébergé par : www.axinet.fr
AXINET
34 avenue de l'Europe
Immeuble le trident A
38100 Grenoble

DONNÉES PERSONNELLES

L'Espace Zoologique ne conserve que les cookies à mesures d'audience lors de votre visite sur ce site. Ils ont pour but de signaler votre passage sur notre site et permettent de réaliser un traitement statistique. Les cookies sont inscrits dans la mémoire de votre navigateur. Ils contiennent un identifiant unique par navigateur. Ils constituent l'historique des visites sur notre site et sur chacune de ses pages. Vous avez toujours la possibilité de paramétrer votre navigateur afin de refuser ces cookies.

CONTENU ET RESPONSABILITÉ

L'Espace Zoologique s'efforce d'assurer l'exactitude et la mise à jour des informations diffusées sur ce site, et se réserve le droit de modifier, à tout moment et sans préavis, le contenu ou la présentation de ce site.

Nous vous rappelons que la sécurité et l’intégrité des communications sur Internet ne peuvent être garanties. Nous ne pouvons en garantir l'exhaustivité ou l'absence de modification par un tiers (intrusion, virus). A ce titre la responsabilité de l'Espace Zoologique ne saurait en aucun cas être retenue lors de dommages indirects quels qu’ils soient.
L'Espace Zoologique décline toute responsabilité concernant les conséquences liées aux défaillances techniques en relation avec le site notamment en ce qui concerne toute difficulté d'accès au site ou toute interruption de diffusion du site.
L'Espace Zoologique ne saurait être tenu responsable des éléments en dehors de leur contrôle et des dommages qui pourraient éventuellement être subis par votre environnement technique de tout utilisateur et notamment, vos ordinateurs, logiciels, équipements réeaux (modems, téléphones...) et tout matériel utilisé pour accéder à ou utiliser le service et/ou les informations.


LIENS HYPERTEXTES

L'Espace Zoologique n'est pas responsable des liens hypertextes pointant vers ce site. Les liens hypertextes établis en direction d'autres sites à partir de http://espace-zoologique.com ne sauraient, en aucun cas, engager la responsabilité de l'Espace Zoologique.

COPYRIGHT

Les droits de reproduction de tous les contenus (textes, photographies, vidéos, sons, documents téléchargeables…) mis en ligne sur ce site internet, sont réservés, et demeurent la propriété de l'Espace Zoologique et/ou de ses partenaires. L'utilisation de ces contenus, quel que soit le format ou le support, est interdite sans l'accord préalable de l'Espace Zoologique, et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Merci de nous contacter pour tout projet nécessitant l'extraction et la reproduction des éléments de ce site.

Règlement intérieur

Préambule

Le présent règlement s'applique à tout visiteur de l'Espace Zoologique. Les personnes ou groupes ne respectant pas le règlement intérieur seront invités à quitter le parc immédiatement sans quelconque dédommagement.

Ouverture du parc et visite

L'Espace Zoologique de Saint Martin la plaine est ouvert tous les jours, toute l'année. Pour les horaires et les tarifs rendez-vous sur cette page : Horaires et tarifs
Selon la météo (forts intempéries, neige, gel...) les horaires peuvent être modifiés (fermeture plus tôt...). En cas de nécessité technique ou de sécurité, l'accès à certaines parties du parc peuvent être interdites. Le parc peut fermé sans préavis pour ces mêmes raisons.
Le public n'est pas autorisé à avoir accès aux locaux de service et aux zones en travaux.
Les enfants de moins de 16 ans ne pourront accéder au parc sans être accompagnés d'un adulte responsable.
Les animaux domestiques ne sont pas admis dans le parc pour des raisons d'hygiènes et de sécurités.
Toute sortie du parc sans le ticket d'entrée est définitive : gardez le ticket pour accéder à votre voiture et revenir !

Respect d'autrui

Les visiteurs doivent porter une tenue correcte (ne pas marcher pied nu...) et un adopter comportement décent (ne pas crier, rester calme...).
Il est interdit de fumer dans les bâtiments du parc (serres, boutique...).
Il est interdit de cueillir ou de détériorer les végétaux du parc.
Afin de maintenir le lieu propre, ne pas jeter vos déchets par terre ou dans les enclos.
La Direction se réserve le droit de refuser l’entrée à toute personne ou groupe ne respectant pas ces consignes ou d'en exclure immédiatement les personnes concernées.

Pour les groupes

Les groupes visitent le parc sous l’entière responsabilité de leurs accompagnateurs, qui doivent en assurer la surveillance et la sécurité. Aucun groupe d'enfants ou d'adolescents n'est autorisé à se promener seul. En cas de débordements ou de non respect du présent règlement la Direction se réserve le droit d'en exclure immédiatement les personnes concernées.

Respect des animaux

Il est demandé aux visiteurs d’adopter un comportement compatible avec le bien-être des animaux.
Il est formellement interdit de nourrir les animaux.
Il est interdit de jeter des objets aux animaux.
Il est interdit d’effrayer les animaux en frappant sur les vitres, en faisant du bruit ou en poursuivant ceux vivant en liberté (paons, chats... = ils peuvent se défendre!).
Il est interdit de les déranger, de les exciter, et de les tourmenter.

Consignes de sécurité

Les animaux sauvages représentent un danger (morsures, griffures...), notamment à toute personne qui tenterait de les toucher ou de pénetrer dans son espace vital et peuvent éventuellement représenter un danger de mort.
Il est impératif de respecter les règles de sécurité :
Il est interdit de courir, de sortir des allées de visite, de franchir les barrières de sécurité, de pénétrer dans les locaux réservés au service, de pénétrer dans les enclos, de se pencher ou d'asseoir les enfants sur les gardes-corps, de traverser les espaces verts pour accéder aux grillages des enclos, de grimper aux arbres, d'escalader les clôtures...
La destruction, le vol, la mutilation ou la dégradation intentionnelle des constructions, plantations, et autres objets constituent un délit.
Durant toute la visite, les enfants sont sous l’entière responsabilité des adultes accompagnants.
Il est interdit d’introduire des armes, objets et produits dangereux dans l’enceinte de l'Espace Zoologique. Certains jouets, comme par exemple ceux en forme d’armes, les bâtons, les ballons, les trottinettes, les vélos, et les rollers sont interdits.
Il est interdit d’utiliser des instruments sonores, quels qu’ils soient.

PRISE de vue commerciale

Toute prise de vue photographique et/ou vidéo faisant l’objet d’une exploitation commerciale doit recevoir l’autorisation expresse et préalable de la Direction de l'Espace Zoologique.

Perte de biens ou vol

L'Espace Zoologique décline toute responsabilité en cas de perte ou de vol de biens.
Les objets ramenés par les visiteurs ou trouvés par le personnel sont conservés un mois.

Tout bien qui tomberait dans un enclos doit immédiatement faire l'objet d'un avertissement auprès du personnel. Il peut être retirer ou détruit cela présente un risque pour le parc ou l'animal. Le personnel peut ne retirer le bien qu'à la rentrée des animaux en fin de journée.